Inscrivez vous à la newsletter du Terra Nova. Si vous souhaitez vous pouvez visualiser un exemple

Conformément à la loi 'informatique et libertés' du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant...

Logo

02 juin - 19h41

Quelles conditions pour la réussite de la COP 21 à Paris ?

Dans le cadre de la semaine européenne du développement durable, nous organisons une conférence Esprit Public le :

Mardi 2 juin de 19h à 21h
Mairie du 3ème de Paris 
 "Quelles conditions pour la réussite de la COP 21 à Paris ?"

Six ans après le sommet de Copenhague sur le climat, la France accueillera la 21ème Conférence des Parties (COP) du 30 novembre au 11 décembre 2015. Elle doit aboutir à un accord international dont l'objectif est de lutter efficacement contre le dérèglement climatique en prenant en compte les besoins et capacités de chaque pays. Les négociations n'impliquent pas seulement les équipes gouvernementales. Un nombre importants "d'observateurs" (ONG, chercheurs, entrepreneurs membres de la société civile) prendront part aux discussions.

Les enjeux pour la France sont de taille, il s'agit du plus grand événement diplomatique accueilli par la France. Les 40 000 participants devront être reçus dans les meilleures conditions. En tant que présidente de la conférence, la France veillera au bon déroulement des débats, dans un cadre transparent, l'objectif étant la signature d'un accord universel sur la baisse des émissions de gaz à effet de serre.

De multiples équilibres restent à trouver : entre trajectoire des réductions des émissions de gaz à effet de serre ambitieuse et obtention d'un accord mondial contraignant, entre atténuation et adaptation au changement climatique, ou encore en terme d'enjeux financiers. Dans ces conditions et alors que les problématiques sur les changements climatiques sont de plus en plus préoccupantes, quel succès pour la COP 21 pouvons-nous espérer ? Les pays du monde se sont rassemblés en "blocs", avec pour chacun, des revendications bien spécifiques. Un accord historique entre les différents groupes de négociations, aux intérets divergeants, est-il encore possible ? Quel rôle la France devra-t-elle y jouer en tant que pays organisateur ?

Source : Toute l'Europe, "Comprendre la COP 21 et ses enjeux".

Pour débattre de cette question, nous accueillons :

  • Mme Amy Dahan : Directrice de recherche, CNRS, centre Koyré
  • M. Romain Morel, chargé de projet financements climatiques et mécanismes internationaux, CDC Climat.
  • M. Maxime Combes, Economiste, membre d'Attac France et de l'Aitec.

Le débat sera modéré par un membre du pôle "Énergie" de Terra Nova.

Ajouter un commentaire