Inscrivez vous à la newsletter du Terra Nova. Si vous souhaitez vous pouvez visualiser un exemple

Conformément à la loi 'informatique et libertés' du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant...

Logo

Comptes publics : pourquoi Nicolas Sarkozy doit s’expliquer devant les français

Nicolas Sarkozy présentera ce jeudi le détail de son programme présidentiel et son chiffrage. Il n’en est que temps. Son bilan est lourd : 600 milliards de dette supplémentaire en 5 ans et 22 milliards d’impôts nouveaux votés ces derniers mois. Le montant des nouvelles hausses impôts qu’il annoncera fait déjà débat : Nicolas Sarkozy a promis depuis deux mois qu’il ne les augmenterait pas. Or il devrait annoncer plus de 40 milliards de hausse. Et ce chiffre semble minoré : 47 milliards d’euros d’impôts supplémentaires ont déjà été annoncés à Bruxelles d’ici 2016, et seuls 22 ont déjà été votés. Il reste donc 25 milliards d’euros de hausses d'impôts à expliquer aux Français. Enfin, le montant des économies annoncées (75 milliards en 4 ans) laisse songeur. Il représente 5 fois les gains de la RGPP depuis 5 ans. Ce chiffre est le même que celui annoncé en début de campagne, alors que les annonces du Président candidat dépassent 20 milliards d’euros. Il est temps que le Président de la République s’explique devant les Français.

Synthèse

Nicolas Sarkozy devrait présenter cette semaine le détail de son programme et son chiffrage. Il est temps que le Président de la République s’explique devant les Français, sur son bilan et ses propositions.  

Son bilan est lourd : un ratio de dette sur PIB passé de 60 % à 86 % en 5 ans, plus de 600 Mds€ de dette supplémentaire; des déficits sociaux occultés mais toujours abyssaux et des impôts déjà votés en 2012 qui vont entraîner plus de 22 milliards d’euros de hausses de prélèvements à l’horizon de 2016. Il s’agit pour l’essentiel des deux plans de rigueur Fillon 1 et Fillon 2 votés à l’automne 2011  

Le Chef de l’Etat doit aussi répondre de ses déclarations. En affirmant à trois reprises depuis son entrée en campagne qu’il n’augmenterait pas les impôts, le chef de l’Etat n’a pas dit la vérité aux Français : il devrait annoncer une hausse officielle des impôts de près de 40 Mds€ d’ici 2016 dans le cadre d’un effort total de plus de 115 Mds€ en 60 mois, ce qui constituerait le plus important plan de rigueur en France depuis 1945.  Selon nos calculs, la hausse réelle des impôts d’ici 2016 atteindrait 47 Mds€ depuis 2011 dont 25 Mds€ non encore votés à ce stade. Ce chiffre atteindrait même 60 Mds€ entre 2011 et 2016, une fois réintégré la mesure « TVA sociale ».  

Dernier constat : Nicolas Sarkozy n’a que trop tardé pour présenter son projet, rendant difficile la comparaison des programmes et contribuant à l’illisibilité de la campagne pour de nombreux Français. Jeudi prochain, les Français sauront enfin quel est le projet du Président sortant.      

Télécharger la note (PDF, 600 ko)
Ajouter un commentaire