Inscrivez vous à la newsletter du Terra Nova. Si vous souhaitez vous pouvez visualiser un exemple

Conformément à la loi 'informatique et libertés' du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant...

Logo

Covid-19 et maladies chroniques : quand les usagers du système de soins ne peuvent plus y accéder

En 2019, la Caisse Nationale d’Assurance-Maladie (CNAM) dénombrait 20 millions de patients atteints d’une maladie chronique en France. Depuis les annonces de confinement prises par le gouvernement le 12 mars dernier, et les mesures de réorganisation du système de soins inhérentes à la gestion de l’épidémie de COVID-19, ce sont donc près d’un Français sur trois qui sont directement ou indirectement impactés dans leur prise en charge quotidienne. Nombre d’entre eux ont fait d’ores et déjà part de leurs inquiétudes, légitimes, quant à leur vulnérabilité et la nécessité d’une continuité de leur suivi médical. Ils décrivent notamment l’angoisse que suscite la propagation du virus, en particulier pour ceux atteints d’une des pathologies dites « à risque », c’est-à-dire qui constituent un facteur potentiellement aggravant en cas de contamination. Au-delà de la vulnérabilité de nombre d’entre eux vis-à-vis de l’infection elle-même, ils sont tous des usagers réguliers du système de soins qu’ils constatent soudainement inaccessible alors que leur maladie est toujours bien présente. Les conséquences de la crise sanitaire sur les malades chroniques sont multiples, parfois inattendues, et très délétères.

Synthèse

En 2019, la Caisse Nationale d’Assurance-Maladie (CNAM) dénombrait 20 millions de patients atteints d’une maladie chronique en France. Depuis les annonces de confinement prises par le gouvernement le 12 mars dernier, et les mesures de réorganisation du système de soins inhérentes à la gestion de l’épidémie de COVID-19, ce sont donc près d’un Français sur trois qui sont directement ou indirectement impactés dans leur prise en charge quotidienne. Nombre d’entre eux ont fait d’ores et déjà part de leurs inquiétudes, légitimes, quant à leur vulnérabilité et la nécessité d’une continuité de leur suivi médical. Ils décrivent notamment l’angoisse que suscite la propagation du virus, en particulier pour ceux atteints d’une des pathologies dites « à risque », c’est-à-dire qui constituent un facteur potentiellement aggravant en cas de contamination. Au-delà de la vulnérabilité de nombre d’entre eux vis-à-vis de l’infection elle-même, ils sont tous des usagers réguliers du système de soins qu’ils constatent soudainement inaccessible alors que leur maladie est toujours bien présente. Les conséquences de la crise sanitaire sur les malades chroniques sont multiples, parfois inattendues, et très délétères.

Cet article a été écrit pour les Ateliers Mercure, think tank indépendant en santé, qui visent à proposer des solutions pour améliorer le système de santé en France  https://www.les-ateliers-mercure.com/

 

Télécharger la note (PDF, 3,9 Mo)
Ajouter un commentaire