Inscrivez vous à la newsletter du Terra Nova. Si vous souhaitez vous pouvez visualiser un exemple

Conformément à la loi 'informatique et libertés' du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant...

Logo

La laïcité selon Marine Le Pen : un principe perverti au service de l’islamophobie

Absente du programme du Front national en 2002, très discrète dans celui de 2007, la laïcité est en 2012 un des axes principaux du projet présidentiel de Marine Le Pen. Mais la plupart des règles qu'elle propose d'instaurer existent déjà, ou sont parfaitement contradictoires avec la loi de 1905 : cette note de décryptage des propositions de la candidate du Front national sur le sujet montre que, sous couvert d’une laïcité « égalitaire », Marine Le Pen fait de ce principe une arme de combat contre l’islam et met en danger la société française.

Synthèse

 En 2002, le mot laïcité ne figurait tout simplement pas dans le programme du FN pour les législatives. En 2007, il fait son entrée dans le programme de Jean-Marie Le Pen, mais de manière particulièrement discrète : le mot apparaissait deux fois en 70 pages, et était assimilé au refus du communautarisme. Aucune précision n’était donnée sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat ou sur la liberté garantie aux cultes. Le poids du lien historique entre le FN et l’église catholique était fort. Réaffirmer trop nettement la laïcité pouvait être perçu par l’électorat catholique conservateur comme une menace indirecte.

  En 2012, l’évolution est nette car Marine le Pen marche sur les traces de Nicolas Sarkozy. Les propositions se font plus précises, plus larges… et plus nettement dirigées contre l’islam.

Télécharger la note (PDF, 140 ko)
Ajouter un commentaire