Inscrivez vous à la newsletter du Terra Nova. Si vous souhaitez vous pouvez visualiser un exemple

Conformément à la loi 'informatique et libertés' du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant...

Logo

Marine le Pen, ou la régression des droits des femmes

Les propositions de Marine Le Pen en matière de droits des femmes sont pires qu'une posture : une régression.

Synthèse

Femme en politique, attirant à elle, plus que son père, des électrices, notamment issues de catégories maltraitées par un marché du travail en difficulté[1], Marine Le Pen a pourtant sur les questions d’égalité entre les femmes et les hommes et en matière de droits des femmes un programme qui se distingue par sa pauvreté et son caractère régressif.

Le sujet l’intéresse finalement très peu. En témoigne son comportement au Parlement européen où, depuis 2004, elle a voté contre la plupart des résolutions sur le thème de l’égalité entre les femmes et les hommes, en particulier contre celles qui portaient sur l’égalité professionnelle, la parité, les violences faites aux femmes, les discriminations, l’accès à l’éducation des femmes (voir encadré). Et quand elle ne votait pas contre ces mesures, c’est le plus souvent parce qu’elle était… absente.

 

Pour lire la suite de la note, merci de la télécharger.


[1] http://www.huffingtonpost.fr/2017/04/27/election-marine-le-pen-presidentielle-victoire-femmes_a_22057883/ 

Télécharger la note (PDF, 180 ko)
Ajouter un commentaire