Inscrivez vous à la newsletter du Terra Nova. Si vous souhaitez vous pouvez visualiser un exemple

Conformément à la loi 'informatique et libertés' du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant...

Logo

Pour un débat serein sur la Programmation Pluriannuelle de l'Energie : une stratégie claire pour le secteur électrique

Alors que le débat public sur la prochaine Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) se termine, force est de constater qu’en France les débats sur la politique climatique et énergétique finissent souvent par se focaliser exclusivement sur la production d’énergie, et singulièrement sur la production d’électricité et la part du nucléaire. C’est pourtant la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC) qui devrait constituer le cœur du débat et influencer l’ensemble des politiques publiques. Parce qu’il semble cependant que ce débat ne pourra avoir lieu sereinement tant que l’avenir du nucléaire ne fera pas l'objet d’un consensus suffisamment large, Terra Nova propose dans cette note une stratégie de long-terme pour le secteur électrique.

Synthèse

Alors que le débat public sur la prochaine Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) se termine, force est de constater qu’en France les débats sur la politique climatique et énergétique finissent souvent par se focaliser exclusivement sur la production d’énergie, et singulièrement sur la production d’électricité et la part du nucléaire.

C’est pourtant la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC) qui devrait constituer le cœur du débat et influencer l’ensemble des politiques publiques. La SNBC devrait en effet définir comment la France pourra atteindre un objectif de neutralité carbone en 2050, point de passage nécessaire pour espérer limiter le changement climatique à 2 °C d’ici 2100 et respecter l’accord de Paris. Or, pour atteindre cet objectif en trente ans, des transformations profondes seront nécessaires : non seulement technologiques, mais également de nos modes de vie. Agriculture, alimentation, urbanisme, logement, transport, industrie, politique commerciale et diplomatie... L’ensemble de ces thèmes sont concernés. Parce qu’il semble cependant que ce débat ne pourra avoir lieu tant que l’avenir du nucléaire et du secteur électrique ne fera pas l’objet d’une stratégie de long terme et d’un consensus suffisamment large, nous proposons dans cette note les contours d’une telle stratégie. Nous dressons enfin dans une dernière partie la liste des sujets clés de la transition vers la neutralité carbone qui nous semblent aujourd’hui insuffisamment débattus.

Télécharger la note (PDF, 1,1 Mo)
Ajouter un commentaire