Inscrivez vous à la newsletter du Terra Nova. Si vous souhaitez vous pouvez visualiser un exemple

Conformément à la loi 'informatique et libertés' du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant...

Logo

Pourquoi les nouveaux malthusiens se trompent

Nous serions bientôt trop nombreux sur la terre pour ce qu'elle est capable de nous offrir. L'argument malthusien fait retour depuis quelque temps dans divers milieux. Il n'est pourtant guère plus fondé qu'hier. D'une part, c'est plutôt la répartition des ressources que leur quantité qui pose aujourd'hui problème. D'autre part, si la population mondiale continue à augmenter, son rythme de croissance ralentit sensiblement et pourrait s'épuiser, voire s'inverser à l'horizon du siècle du fait de la transition démographique en cours. Enfin, comme par le passé, les progrès techniques mis au service d'une agriculture soutenable pourront apporter une partie des réponses au défi alimentaire. Il reste qu'il ne sera pas simple de nourrir 9,5 milliards d'individus en 2050. Si nous voulons y parvenir, il faudra infléchir nos modes de production et de consommation alimentaire, et investir dans l'éducation des femmes dans les pays en développement de manière à consolider la transition démographique en cours dans la plupart des pays en développement.

Synthèse

Nous serions bientôt trop nombreux sur la terre pour ce qu'elle est capable de nous offrir. L'argument malthusien fait retour depuis quelque temps dans divers milieux. Il n'est pourtant guère plus fondé qu'hier. D'une part, c'est plutôt la répartition des ressources que leur quantité qui pose aujourd'hui problème. D'autre part, si la population mondiale continue à augmenter, son rythme de croissance ralentit sensiblement et pourrait s'épuiser, voire s'inverser à l'horizon du siècle du fait de la transition démographique en cours. Enfin, comme par le passé, les progrès techniques mis au service d'une agriculture soutenable pourront apporter une partie des réponses au défi alimentaire. Il reste qu'il ne sera pas simple de nourrir 9,5 milliards d'individus en 2050. Si nous voulons y parvenir, il faudra infléchir nos modes de production et de consommation alimentaire, et investir dans l'éducation des femmes dans les pays en développement de manière à consolider la transition démographique en cours dans la plupart des pays en développement.

 

Télécharger la note (PDF, 460 ko)
Ajouter un commentaire