Inscrivez vous à la newsletter du Terra Nova. Si vous souhaitez vous pouvez visualiser un exemple

Conformément à la loi 'informatique et libertés' du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant...

Logo

La République En Marche : anatomie d'un mouvement

Le paysage politique français a connu sa transformation la plus radicale depuis 1958, au terme d'une campagne sans exemple dans le passé à l'été 2017 où le clivage gauche-droite a éclaté pour donner naissance à un socle majoritaire agrégeant diverses composantes. Parmi les résultats les plus saillants de cette séquence, l'émergence d'une nouvelle formation politique désireuse de se démarquer des "partis traditionnels" : La République en Marche (ex-En Marche !). Qui sont les « marcheurs » ? D'où viennent-ils ? Comment se positionnent-ils sur l'échiquier politique ? Quelles sont leurs valeurs ? Le meilleur moyen de répondre à ces questions était d'aller à leur rencontre pour ausculter leur profil sociologique, leurs motivations, leurs pratiques, leurs croyances... C'est ce qu’a fait Terra Nova en réalisant une enquête indépendante de grande ampleur auprès des adhérents de La République en Marche. Inédite aussi bien par son objet que par son étendue, elle a permis de recueillir les réponses d’un échantillon représentatif de 8 815 marcheurs qui ont répondu à un questionnaire anonymisé de 112 questions. Les résultats que nous présentons font la lumière sur la sociologie des marcheurs, leur position sur l'échiquier politique, leur(s) culture(s) politique(s) et leurs pratiques militantes.

Synthèse

Le paysage politique français a connu sa transformation la plus radicale depuis 1958, au terme d'une campagne sans exemple dans le passé à l'été 2017 où le clivage gauche-droite a éclaté pour donner naissance à un socle majoritaire agrégeant diverses composantes. Parmi les résultats les plus saillants de cette séquence, l'émergence d'une nouvelle formation politique désireuse de se démarquer des "partis traditionnels" : La République en Marche (ex-En Marche !).

Qui sont les « marcheurs » ? D'où viennent-ils ? Comment se positionnent-ils sur l'échiquier politique ? Quelles  sont leurs valeurs ? Le meilleur moyen de répondre à ces questions était d'aller à leur rencontre pour ausculter leur profil sociologique, leurs motivations, leurs pratiques, leurs croyances... C'est ce qu’a fait Terra Nova en réalisant une enquête indépendante de grande ampleur auprès des adhérents de La République en Marche. Inédite aussi bien par son objet que par son étendue, elle a permis de recueillir les réponses d’un échantillon représentatif de 8 815 marcheurs qui ont répondu à un questionnaire anonymisé de 112 questions.  

Les résultats que nous présentons aujourd’hui font la lumière sur :

  • la sociologie des marcheurs : quel âge ont-ils ? de quels milieux sont-ils issus ? dans quels territoires vivent-ils ? Etc.
  • leur position sur l’échiquier politique : ont-ils réellement renoncé au clivage gauche-droite ? Dans le cas contraire, de quel côté penchent-ils ?
  • leur(s) culture(s) politique(s) : le progressisme y est-il réellement dominant dans leurs rangs ? Quelle place y occupe le conservatisme ? le libéralisme ?
  • leurs pratiques militantes : pourquoi ont-ils adhéré au mouvement ? Qu’en attendent-ils ? Comment le jugent-ils ? Quelle place y occupe la figure d’Emmanuel Macron ?

Notre rapport répond à une double ambition : d'abord, contribuer à la connaissance de nouveaux mouvements politiques en France, et redonner une nouvelle impulsion à ce type d'enquête de sociologie politique, sans équivalent en France et en Europe depuis une quinzaine d'années. Ensuite, mieux connaître ce nouveau parti majoritaire, déterminant dans l'histoire du paysage politique hexagonal, et le situer sur l'échiquier politique. Il livre une meilleure compréhension de la République En Marche et apporte un éclairage précieux sur les transformations qui affectent les organisations politiques en France comme ailleurs en Occident.

Télécharger le rapport (PDF, 2,1 Mo)
Ajouter un commentaire