Inscrivez vous à la newsletter du Terra Nova. Si vous souhaitez vous pouvez visualiser un exemple

Conformément à la loi 'informatique et libertés' du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant...

Logo

Convention citoyenne pour le climat : près de 300.000 personnes seront appelées

La sélection des membres de cette convention, créée par Emmanuel Macron, a débuté ce lundi. Les élus seront appelés, de manière aléatoire, jusqu'en septembre, explique Laurence Tubiana, coprésidente de cette convention.

Si votre téléphone sonne aujourd'hui, on vous annoncera peut-être que vous êtes sélectionné pour devenir l'un des 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat. L'initiative avait été lancée par Emmanuel Macron lors des conclusions du Grand Débat. "Il a répondu à une demande des citoyens" selon Laurence Tubiana, coprésidente de cette convention, dont la sélection des membres démarre ce lundi. 

La première rencontre aura lieu à Paris, du 4 au 6 octobre. Au total, le collectif se réunira six fois. Une liste de propositions devrait émergée début février, avec trois possibilités : des règlements, des projets de loi et des référendums. Le gouvernement s'est engagé à y répondre. Puis, il y aura une troisième manche, durant laquelle les citoyens diront ce qu'ils pensent de la réponse du gouvernement... Mais c'est bien lui qui aura le dernier mot.

"Ce collectif devra représenter la France en petit, c'est-à-dire dans toute sa diversité" explique Laurence Tubiana. "On veut la vraie France" pour réfléchir sur le logement, le transport ou encore l'alimentation. Pour ce faire, la sélection sera effectuée via un tirage aléatoire. 250.000 à 300.000 personnes seront appelées. 85% sur leur portable, 15% sur leur ligne fixe. Avec un objectif : "toucher les gens qui sont difficiles à toucher, les sans-diplômes, les précaires". Selon Laurence Tubiana, cette convention va permette d'entendre "ceux qu'on n'entend jamais". 

"De l'argent très bien investi"

Pour inciter les citoyens à participer, ils seront dédommagées. Chaque jour, les membres de la Convention pour le climat percevront une indemnité d'environ 86€. A cela s'ajouteront les frais de transports et les frais de garde d'enfants, notamment pour les familles monoparentales. Laurence Tubiana a également évoqué la possibilité d'une indemnité correspondant à leur perte de salaire. "On va évidemment leur fournir les éléments de réflexion nécessaires pour qu'ils puissent donner leur point de vue de façon informée" précise-t-elle. 

Tout cela a un coût. 4 millions d'euros au total. Une somme que la coprésidence de la Convention relativise : "Par rapport à tout l'argent qu'on dépense parfois dans des campagnes d'information, y compris publiques, qui ne sont pas très efficaces, je trouve que c'est de l'argent très bien investi."

Avec l'espoir que cette initiative s'étende... "Elle va être reprise dans les familles, dans le boulot, là où les gens se parlent. Car la société française pourra s'identifier à ces citoyens." Et pour les plus récalcitrants, Laurence Tubiana a sa réponse : "on ne peut pas, à la fois, dire 'on n'est pas consultés' et ne pas participer à un exercice comme celui-ci".

Ajouter un commentaire