Inscrivez vous à la newsletter du Terra Nova. Si vous souhaitez vous pouvez visualiser un exemple

Conformément à la loi 'informatique et libertés' du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant...

Logo

« La Convention citoyenne pour le climat est déjà un succès » (Thierry Pech)

Officiellement lancée en 2019, la Convention citoyenne pour le climat entame ce vendredi sa dernière session, destinée à la finalisation de ses propositions pour lutter contre le réchauffement climatique. Pour Thierry Pech, coprésident du comité de gouvernance, l'héritage de cette expérience démocratique inédite ira bien au-delà des mesures qu'elle inspirera.

Officiellement lancée en 2019, la Convention citoyenne pour le climat entame ce vendredi sa dernière session, destinée à la finalisation de ses propositions pour lutter contre le réchauffement climatique. Pour Thierry Pech, coprésident du comité de gouvernance, l'héritage de cette expérience démocratique inédite ira bien au-delà des mesures qu'elle inspirera.

Quasiment un an après la publication par le Premier ministre de la lettre de mission qui, le 2 juillet 2019, a marqué le lancement officiel de la Convention citoyenne pour le climat, cette institution démocratique inédite, annoncée par Emmanuel Macron à l'issue du Grand débat national, achève ses travaux ce week-end. Entre vendredi et dimanche, les 150 citoyens tirés au sort voteront sur 150 propositions de mesures afin de lutter contre le réchauffement climatique, ainsi que sur un rapport faisant état de leurs réflexions. Thierry Pech, coprésident avec Laurence Tubiana du comité de gouvernance, revient pour La Tribune sur son sens et analyse son héritage.

Ajouter un commentaire