Inscrivez vous à la newsletter du Terra Nova. Si vous souhaitez vous pouvez visualiser un exemple

Conformément à la loi 'informatique et libertés' du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant...

Logo

Engagement militaire au Mali : mission accomplie ?

Conférence Esprit Public "Engagement militaire au Mali : mission accomplie ? " avec J-F. Bayart et A. Belkaïd.

La France est en guerre. Alors que le retrait des troupes françaises d’Afghanistan a pris fin en décembre 2012, le président de la République française François Hollande a choisi d’engager l’armée française dans un conflit appelé à durer. Cette intervention a été engagée après l’adoption, le 20 décembre 2012, de la résolution 2085 par le Conseil de sécurité de l’ONU et à la demande du président malien par intérim, Dioncounda Traore, pour repousser une offensive de différents groupes de rebelles du nord. 

Le déclenchement de ce conflit est naturellement trop proche pour en tirer des conclusions définitives mais à travers lui, c’est tout un pan de la politique étrangère qui s'éclaire. En effet, « l’union sacrée » des dirigeants politiques, habituelle dans ce genre de circonstances, n’empêche pas une recontextualisation de cet événement afin d’en comprendre les enjeux à court et moyen terme. Il s’agit naturellement de comprendre les circonstances et les motivations d’un tel conflit (militaires, diplomatiques, économiques…) mais aussi d’aborder dans une perspective plus large les nombreuses questions que révèle plus largement cette intervention : la position de la France face au terrorisme, la relation à l'ancien espace colonial, la reconstruction de l'Etat malien, la stabilisation régionale, la nécessité d’une force d’intervention européenne…

Pour débattre de ces questions, nous accueillions mercredi 20 février à 19 h pour ce débat organisé en partenariat avec la Mairie du 3e arrondissement de Paris, la revue Esprit et le magazine Alternatives économiques : Jean-François Bayart, enseignant-chercheur, expert en politique africaine, à l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne et directeur de recherche au CNRS, Akram Belkaïd, journaliste et essayiste, spécialiste du monde arabe et William Leday, coordinateur du pôle international et défense de Terra Nova.

Ajouter un commentaire