Aller au contenu de la page
Note

Pour une nouvelle politique industrielle

Commission du Grand Emprunt et États Généraux de l’Industrie en France. Stratégie « UE 2020 » de l’Union européenne dix ans après le lancement de la stratégie de Lisbonne. Plans de relance et soutiens ciblés à l’industrie partout dans le monde. On la croyait disparue : la politique industrielle est de retour. Comment faire pour en affirmer durablement et efficacement l’ambition, en France et en Europe ? Stéphane Israël, magistrat à la Cour des comptes actuellement en poste dans un grand groupe industriel, propose ici quelques axes de réflexion et d’action en ce sens.
Par
  • Stéphane Israël
Publié le 

Le déclin de l’industrie française, à l’œuvre depuis la fin des Trente Glorieuses, prend désormais des allures dramatiques.


Notre industrie a subi une érosion rapide durant la décennie 2000 : sa part dans la population active est passée de 16% à moins de 13% ; sa part dans la valeur ajoutée a chuté  de  22%  à  16%.


Le  choc  de  la  Grande  Récession  a  été  d’une  rare  violence, avec  une destruction  supplémentaire  de  10%  de  l’emploi  industriel.  Le  cas  français  fait  écho  à  la  situation  de toute  l’Europe, incapable  de  se  doter  d’une  stratégie  industrielle, comme  le  montre  l’échec  du processus  de  Lisbonne.  Dans  le  contexte  d’une  zone euro  pénalisée  par  la  surévaluation  de  la monnaie européenne, seule l’Allemagne tire son épingle du jeu, avec de remarquables performances à  l’export  qui  lui  permettent  de  consolider  la  part   de  son  industrie  dans  le  PIB  à  hauteur  de  30% ; mais  c’est  au  prix  d’une  politique  non  coopérative de  compétitivité  fiscalo-sociale  et  de  pression  sur les salaires, dont la durabilité est sujette à caution. 

Site Internet fabriqué avec  et  éco-conçu pour diminuer son empreinte environnementale.
Angle Web, Écoconception de site Internet en Savoie