Aller au contenu de la page
Note

Le nouvel âge progressiste de la mondialisation

Quel sera le nouvel âge progressiste de la mondialisation ? Elle est en train de changer sous l’impulsion de l’Europe, et un nouveau cycle se dessine qui place les enjeux climatiques au cœur de son logiciel, pour inventer un nouveau modèle de prospérité : celui du monde zéro carbone. Il faut structurer cette nouvelle mondialisation progressiste pour échapper aux nationalismes autoritaires et aux conséquences délétères d’une démondialisation non coopérative. Pascal Canfin, président de la Commission environnement, santé publique et sécurité alimentaire du Parlement européen, dessine pour Terra Nova les contours de cette nouvelle synthèse progressiste, et analyse les différents enjeux auxquels nous devrons faire face.
Par
  • Pascal Canfin
Publié le 

Après trente ans de mondialisation libérale, un nouveau cycle s’ouvre devant nous. Sans rompre avec les bénéfices de l’ouverture, il recrée les conditions de la souveraineté publique et place les enjeux climatiques au cœur d‘un nouveau modèle de prospérité. Il est essentiel de consolider ce nouvel âge progressiste de la mondialisation si nous voulons échapper à la montée des nationalismes autoritaires et aux conséquences délétères d’une démondialisation non coopérative. 
Telle est la thèse défendue par Pascal Canfin, président de la Commission environnement du Parlement européen. Il analyse ici les différents signaux de ce changement de cycle, tire les fils des évolutions récentes pour dessiner les contours d’une nouvelle synthèse progressiste et pointe les obstacles et résistances à surmonter. 

Site Internet fabriqué avec  et  éco-conçu pour diminuer son empreinte environnementale.
Angle Web, Écoconception de site Internet en Savoie