Inscrivez vous à la newsletter du Terra Nova. Si vous souhaitez vous pouvez visualiser un exemple

Conformément à la loi française n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée en 2004 (ci-après la « Loi Informatique et Libertés ») et du Réglement Général sur la Protection des Données Personnelles du 27 avril 2016, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en nous adressant un email à l'adresse contact@tnova.fr

Logo

Entreprendre dans les quartiers : libérer tous les potentiels

Dans une première étude sur l’entrepreneuriat dans les zones urbaines sensibles, publiée en 2016, Terra Nova et Bpifrance Le Lab ont montré que les quartiers prioritaires de la politique de la ville abritent des entreprises à fort potentiel mais que celles-ci peinent à rayonner au-delà de leur territoire d’implantation. Nos nouveaux travaux confirment la vitalité de ces territoires en termes de création, de détermination, d’adaptation et de capacité de rebond, des qualités essentielles pour traverser la crise actuelle. Ainsi les entreprises créées dans ces territoires y sont tout aussi viables à trois ans qu’ailleurs. Cependant, alors que les TPE-PME représentent près de la moitié des emplois salariés en France, la densité d’établissements est près de deux fois plus faible dans les QPV que dans le reste du pays et les projets y sont de plus petite taille. 32% des entrepreneurs en QPV rencontrent des difficultés d’accès aux services bancaires qui induisent des investissement initiaux inférieurs de 27% à ceux des zones hors QPV. Quels sont les freins rencontrés par ces entrepreneurs ? Quels avantages ont-ils ? Pourquoi l’entrepreneuriat féminin est tout aussi pérenne en QPV que l’entrepreneuriat masculin ? Quel rôle essentiel pour les nouvelles technologies dans leurs projets ? L’ensemble des réponses à ces questions, avec à l’appui une méthodologie d’enquête inédite, est à retrouver dans cette étude.

Synthèse

Dans une première étude sur l’entrepreneuriat dans les zones urbaines sensibles, publiée en 2016, Terra Nova et Bpifrance Le Lab ont montré que les quartiers prioritaires de la politique de la ville abritent des entreprises à fort potentiel mais que celles-ci peinent à rayonner au-delà de leur territoire d’implantation. Nos nouveaux travaux confirment la vitalité de ces territoires en termes de création, de détermination, d’adaptation et de capacité de rebond, des qualités essentielles pour traverser la crise actuelle. Ainsi les entreprises créées dans ces territoires y sont tout aussi viables à trois ans qu’ailleurs. Cependant, alors que les TPE-PME représentent près de la moitié des emplois salariés en France, la densité d’établissements est près de deux fois plus faible dans les QPV que dans le reste du pays et les projets y sont de plus petite taille. 32% des entrepreneurs en QPV rencontrent des difficultés d’accès aux services bancaires qui induisent des investissement initiaux inférieurs de 27% à ceux des zones hors QPV.

Quels sont les freins rencontrés par ces entrepreneurs ? Quels avantages ont-ils ? Pourquoi l’entrepreneuriat féminin est tout aussi pérenne en QPV que l’entrepreneuriat masculin ? Quel rôle essentiel pour les nouvelles technologies dans leurs projets ?  L’ensemble des réponses à ces questions, avec à l’appui une méthodologie d’enquête inédite, est à retrouver dans cette étude.

 

Télécharger l'étude (PDF, 8,8 Mo)
Ajouter un commentaire