Inscrivez vous à la newsletter du Terra Nova. Si vous souhaitez vous pouvez visualiser un exemple

Conformément à la loi française n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée en 2004 (ci-après la « Loi Informatique et Libertés ») et du Réglement Général sur la Protection des Données Personnelles du 27 avril 2016, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en nous adressant un email à l'adresse contact@tnova.fr

Logo

Quelles priorités pour la politique forestière ? - Réponse à la note de Barbara Pompili

Dans la série "Horizons", Terra Nova donne la parole à des responsables politiques qui traitent de façon documentée des enjeux de long terme. Si les analyses développées ici nous semblent mériter d’être versées au débat public, elles n’engagent pas notre think tank et sont ouvertes à la discussion et à la critique. Nous publions ici la première réponse à la contribution de Barbara Pompili "Refonder une politique forestière au service du climat, de la biodiversité et du bien-être de nos concitoyens" pour notre cycle "Horizons", par Philippe Clergeau, professeur émérite (Muséum National d’Histoire Naturelle, Académie d’Agriculture de France).

Synthèse

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, nous propose de refonder la politique forestière qui reste encore très focalisée sur une économie de marché pour y intégrer une stratégie multifonctionnelle. Elle propose de cibler cette politique sur une lutte contre la déforestation importée, une nouvelle gestion de la forêt française et l’implication des différents acteurs dans la gouvernance des forêts.

Son diagnostic est assez complet, replaçant la forêt dans ses enjeux économiques, sanitaires, sociaux et écologiques. L’histoire et la géographie forestière soulignent les évolutions différentes selon les territoires et les graves problèmes de déforestations qui s’intensifient dans les forêts tropicales. Changer les priorités de gestion et afficher une politique de résilience et d’adaptation apparait donc en effet aujourd’hui indispensable à répondre aux changements climatiques et enjeux biodiversitaires.

Télécharger la note (PDF, 1,5 Mo)
Ajouter un commentaire