Aller au contenu de la page
Note

Droit d’asile européen : retrouver une solidarité

Terra Nova et l’Institut Montaigne ont décidé de joindre leurs forces pour formuler ensemble des propositions pour un nouveau droit d’asile européen d’ici l’automne, dont la gestion a révélé, ces dernières années, un grave défaut d’efficacité et de solidarité au sein de l’Union européenne. Mais ils ont souhaité s’exprimer publiquement, sans attendre, sur quelques aspects particulièrement urgents, à la veille du sommet européen des 28 et 29 juin 2018.
Par
  • Jean-Claude Cousseran
  • Jean Faber
  • Alice Gueld
  • Thierry Pech
  • Jean-François Rial
  • Jean-Paul Tran Thiet
  • Leïla Vignal
Publié le 

La gestion du droit d’asile a révélé, ces dernières années, un grave défaut d’efficacité et de solidarité au sein de l’Union européenne. Les règles édictées il y a près de trente ans et inscrites aujourd’hui dans le règlement de Dublin ont démontré leur insuffisance. Prétendre laisser aux seuls pays de première entrée dans l’Union la charge d’examiner les dossiers des demandeurs d’asile, c’est abandonner aux « États frontières » de l’UE (Italie, Grèce, Hongrie…) la responsabilité politique, administrative et opérationnelle de flux croissants au rythme de crises humanitaires et géopolitiques multiples. Une telle croissance du nombre de demandeurs n’avait pas été anticipée lorsque furent jetées les bases des procédures européennes actuelles. Résultat, lorsque les demandes d’asile ont explosé, les pays de « première ligne » ont été largement abandonnés à leur sort, y compris par la France qui s’est même permise de fermer la frontière franco-italienne.

L’Europe s’est à la fois désunie et dramatiquement éloignée des valeurs qui fondent son projet historique : solidarité, respect des droits des individus et des engagements internationaux. Voilà ce qu’il s’agit de réparer, en commençant par réviser en profondeur le droit européen de l’asile.

L’Institut Montaigne et Terra Nova ont décidé de joindre leurs forces pour formuler ensemble des propositions dans ce domaine d’ici l’automne. Mais ils ont souhaité s’exprimer publiquement, sans attendre, sur quelques aspects particulièrement urgents, à la veille du sommet européen des 28 et 29 juin 2018 dans cette note, orientée autour de trois grands axes qui structureront un travail plus large sur le thème à venir :

  • la solidarité, principe essentiel de l’Union Européenne, ne doit souffrir aucune exception
  • la forteresse des pays tiers sûrs n’est ni conforme à nos valeurs, ni efficace à long terme 
  • il est temps que l’Europe s’attache à définir une politique migratoire ambitieuse et équilibrée 
Site Internet fabriqué avec  et  éco-conçu pour diminuer son empreinte environnementale.
Angle Web, Écoconception de site Internet en Savoie